Vaisselle à la main

Bonjour,

Aujourd’hui, je vais vous proposer deux recettes de produit vaisselle car je n’ai pas trouvé de recette miracle. C’est mon seul échec sur les produits du commerce ! Nobody’s perfect 🙂

Recette 1 : Simple et économique

20171223_093534.jpg

Cette recette est la plus simple car elle part d’un produit déjà fait : ma lessive maison. Vous trouverez ici la recette. C’est basiquement des copeaux de savon de Marseille fondus dans de l’eau. Remplissez votre contenant vide à moitié de cette préparation, remplissez le reste du flacon de vinaigre blanc. Ajoutez une demi cuillère à café de liquide vaisselle écologique. Fermez le flacon et secouez le tout.

Ce liquide vaisselle est très liquide donc l’inconvénient est qu’on en verse beaucoup. L’avantage est qu’il est très économique : 0.3€ le flacon de 500mL vs 1.34€ pour un liquide écologique du commerce (pour la même quantité)

Recette 2 : Compliquée et cher mais qui sent bon

20170827_102644

Cette recette est la même que celle du produit pour lave-vaisselle que vous trouverez ici. C’est un mélange de citrons, gros sel, eau et vinaigre, le tout chauffé puis mixé. La difficulté est dans le mixage : pour ma part, avec un mixeur plongeant, il reste des petits morceaux de peau de citron qui viennent obstruer le bouchon doseur du flacon. Mais si vous avez un mixeur efficace, c’est vraiment bien et ça sent bon. Un vrai plaisir de faire la vaisselle ! Bon faut pas exagérer quand même 🙂

Le cout d’un flacon de 500ml est de 1.80 € donc c’est plus cher que le liquide écologique du commerce : il faut être motivé.

Pour ma part, c’est la première recette que j’utilise, étant toujours adepte de la simplicité maximale. Si vous avez d’autres recettes qui fonctionnent bien, vous pouvez les laisser en commentaire car cela pourra nous inspirer.

Je vous souhaite une bonne semaine et vous donne rendez-vous vendredi prochain !

Publicités

Lombricompost Acte II – Scène 2

« Précédemment dans Lombricompost Acte I – Scène 1; Acte I – Scène 2; Acte II – Scène 1… » mes bacs étaient partis à la cave et c’est comme cela que j’ai réussi à me débarrasser des moucherons.

Le cycle de digestion de mes déchets se poursuit bien et j’ai même fait plusieurs récoltes de compost. C’est cela dont je vais vous parler aujourd’hui.

La technique :
20171203_150056-e1515935849569.jpgIl faut mettre le bac à récolter tout en haut du composteur (au-dessus des autres bacs en cours) et le laisser ouvert pour que les lombrics, incommodés par la lumière, rentrent dans les profondeurs du compost et aillent dans le bac du dessous.
Après une minute à la lumière, les lombrics ne sont plus apparents, c’est alors que le travail de récolte commence : je récupère à la main le compost, poignée par poignée et vérifie à chaque fois qu’il n’y a pas un lombric coincé dedans. C’est assez long et fastidieux. Cela me prend une demi-heure pour un bac complet. Peut-être existe-t-il une technique plus simple ? Pour l’instant je ne l’ai pas trouvée !20171203_152554.jpg

L‘utilisation :
En hiver, je n’ai pas le moyen d’utiliser le compost donc je l’ai mis dehors au pied d’un arbuste. J’ai eu l’impression de commettre un acte d’incivilité !
Au printemps, ce sera pour mon potager de balcon.

En cas d’absence de plus d’une semaine :
Lorsque je suis partie une semaine et demi en vacances, j’ai eu quelques surprises au retour : une odeur nauséabonde et plein de liquide marron visqueux par terre. Beurk…
Que s’est-il passé ?
Quand je vais voir mes lombrics tous les 3 jours, je rajoute du carton et je brasse chaque bac pour que le carton soit bien réparti. N’étant pas là, je n’ai pas pu le faire. Le liquide s’est écoulé à l’intérieur des bacs par les trous prévus à cet effet puis par le robinet du fond. Jusque là tout est normal : j’avais juste oublié de mettre un récipient en-dessous pour récolter ce qu’on appelle le thé !
De plus, quand je m’occupe des lombrics, je m’assure que la hauteur des déchets leur permet d’aller à l’étage au-dessus. Si besoin, je fais un monticule au milieu. Pendant mes vacances, la quantité de déchet a bien diminué et les lombrics se sont retrouvés piégés dans le bac du dessous. Le contenu du bac du dessus s’est mis à pourrir car il n’était plus digéré. Bien joué pour les odeurs ! 😦
Ce sera un point auquel il faudra que je fasse attention la fois prochaine…

Si vous êtes experts en récolte de compost (oui oui ça doit exister), n’hésitez pas à noter votre technique en commentaire 🙂

Belle semaine au naturel !

#sans-viande : céleri pané

Bonjour à tous,

J’ai envie de vous proposer au fil des mois à venir quelques recettes de plats sans viande, faciles, rapides et approuvées par les enfants.

En effet, naturellement quand on a une démarche plus écologique, on pense à diminuer sa consommation de viande. Je ne suis pas vegan ni même végétarienne mais je ne mange de la viande que le week-end. Cela permet en plus de faire des économies importantes. Ce qui fut difficile pour moi au début c’était de trouver des recettes simples et rapides à faire le soir. Car finalement le steak haché ou la tranche de jambon avec un reste de pâtes est un repas rapide, simple et aimé de tous.

Je vous présente aujourd’hui : le céleri pané !celeri-rave

Ingrédients :
1 gros céleri, 2 œufs, de la farine et de la chapelure

Recette :

Épluchez le céleri et coupez le en rondelles d’1 cm d’épaisseur.
Faites cuire les tranches de céleri dans l’eau bouillante salée pendant 20 minutes (le céleri doit être bien cuit). Cette étape de préparation du céleri peut être faite la veille. C’est pratique pour préparer rapidement le lendemain l’étape suivante.

Préparez trois assiettes creuses : l’une avec de la farine, la deuxième avec un œuf battu, la troisième avec de la chapelure.
Passez successivement les tranches de céleri dans chaque assiette, dans cet ordre.20180114_123954.jpg

Faites cuire les tranches panées dans une poêle chaude avec de l’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.

Servez directement avec l’accompagnement de votre choix (salade, haricots verts) ou même nature !

 

J’espère vous avoir donné l’envie de tester.

Bonne semaine à tous !

Nous sommes des colibris !

Bonjour à tous !

Et voilà, cela fait exactement un an que je vous bassine toutes les semaines avec mes articles !

Pour cet anniversaire, j’ai envie de partager avec vous la légende amérindienne du colibri. Beaucoup d’entre vous la connaissent probablement déjà.

Un jour, la forêt était en feu et tous les animaux regardaient l’incendie sans rien faire. Sauf un colibri qui allait chercher de l’eau dans son bec et la jetait sur le feu. Au bout d’un moment, l’un des animaux lui dit que ses gouttes d’eau n’éteindraient jamais le feu. Le colibri répondit : « je le sais, mais je fais ma part ».

Il y a un livre audio qui la raconte aux enfants avec des chansons chantées par Zaz qui sont très sympas, je vous le recommande.colibri

C’est tout pour aujourd’hui. si vous avez des idées ou envies pour faire évoluer ce blog, n’hésitez pas à m’en faire part.

Merci à vous qui me suivez : Cela me motive à découvrir de nouvelles choses !

Maintenant je compte sur vous pour dire : « le vendredi, c’est colibri ! »

… ou pas… 🙂

Belle semaine !

Que faire avec du bicarbonate ?

Bonjour,

Cet article est le premier de ma nouvelle série : « Les Kefèravec ».
Les pièces de théâtre n’étant pas au top de la modernité, j’ai décidé de me mettre au goût du jour en créant cette série évènement qui aura un suspense incroyable. Enfin bon, vous n’échapperez tout de même pas à la suite de « Lombricompost », ne croyez pas que vous vous en tirerez comme ça ! 🙂

20171217_135614.jpgLe but est de regrouper les différentes utilisations d’un même produit. J’ai en effet offert à ma belle sœur pour Noël un assortiment des produits MaViePlusNaturelle dans lequel il y avait un tube rempli de bicarbonate.

J’ai commencé à lui expliquer la liste des utilisations possibles et me suis finalement dit que c’était plus simple de créer un article. Cécile, celui-ci est pour toi :

Quel bicarbonate choisir ?

Un bicarbonate de soude alimentaire au grain extra fin (inférieur à 160 microns) pour que son utilisation soit douce pour le corps.20170516_190118

Quelles utilisations ?

Déodorant : soit directement sur aisselles humides, soit à préparer en mélange avec du beurre de karité. Recette détaillée ici.
Gommage visage : Mélangé à un peu d’huile végétale et appliqué en massage léger sur le visage. Recette détaillée ici.
Dentifrice : une fois par semaine maximum, vous pouvez ajouter une pincée de bicarbonate sur votre brosse à dent. Cela permet de faire un nettoyage en profondeur. Mais pas plus souvent car cela risque d’abîmer l’émail des dents.
Shampoing coup d’éclat : A dissoudre dans de l’eau chaude, il peut s’utiliser en shampoing quand les cheveux ont besoin d’un nettoyage en profondeur mais toutes les six semaines au maximum. Recette détaillée ici.

Comme j’utilise mes ingrédients de base dans plusieurs produits, je ferai quelques autres articles du même genre dans les semaines qui viennent.

Je vous souhaite un bon week-end et vous dis à vendredi prochain !

Lombricompost Acte II – Scène 1

Une cave. Au centre, un empilement de bacs.

Lombric 1.

Ce nouvel environnement me sied. La température y est fort agréable. Certes, nous sommes à la cave mais les gelées matinales auraient fini par avoir raison de nous, si nous étions restés sur le balcon !

Lombric 2.

Hélas, ce lieu de villégiature nous prive de sa compagnie. La nourriture se fait moins fréquente : elle ne vient plus que tous les deux à trois jours !

Lombric 1.

Cessez de soupirer. Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger.

Lombric 29.

Et notre cœur peut-il lui en tenir rigueur ? Elle doit maintenant descendre quatre étages à chaque fois qu’elle désire nous rendre visite.

Lombric 173.

C’est pourquoi elle utilise, en sa demeure, un récipient fermé dans lequel elle dépose ses déchets verts et cartonnés. Ce stock intermédiaire lui facilite la vie.

Lombric 1.

Ne trouvez vous point, Messires, que notre condition s’est vraiment améliorée ? Les vulgaires moucherons qui avaient élu domicile en nos murs sont moins nombreux.

Lombric 349.

Vous dites vrai. Les petites moustiquaires posées sur les trous du lombricomposteur sont probablement efficaces.

Lombric 733.

A moins que ce ne soit le fait d’être maintenant en intérieur. Nous sommes naturellement moins exposés.

Lombric 2.

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire.

20171111_200908.jpg

Acte 1 – Scène 1

Acte 1 – Scène 2

Sablés pour tous les goûts

Bonjour à tous !

En ce premier article de l’année, je vous adresse mes meilleurs vœux ! Que cette année soit pleine d’enrichissement et d’épanouissement, tout cela, au naturel bien sûr 😉

Si certains d’entre vous cherchent encore des bonnes résolutions, je peux vous proposer celle-ci : faire soi-même ses biscuits au lieu de les acheter. Ça tombe bien, je vous propose une recette dans cet article 🙂

En plus, c’est une recette que j’ai inventée donc je suis hyper fière. Je la trouve d’autant plus pratique qu’on peut varier les gouts et la présentation sur une même fournée.

Ingrédients :

  • 125 g de beurre mou
  • 75 g de sucre (dont 25g de sucre vanillé et 25g de sucre de canne mais ce n’est pas obligatoire)
  • 1 œuf
  • 250 g de farine

Mélangez tous les ingrédients dans un saladier.

Recouvrez la plaque de votre four avec de l’huile et de la farine pour éviter que cela accroche. Étalez la pâte sur la plaque.

Faites des ronds de pâte avec un verre ou utilisez un emporte-pièce si vous en avez un.

20171105_154637.jpg

Faites cuire 12 minutes à 180°.

Laissez refroidir. Vous avez maintenant vos biscuits de base.

A partir de là, plusieurs solutions :

  • les manger comme cela
  • faire fondre des carrés de chocolat et étaler le chocolat fondu sur le dessus des biscuits (le côté qui était sur la plaque pour que ce soit bien plat)20171022_175156.jpg
  • A partir de là, coller un autre biscuit du côté plat. Cela donne des biscuits fourrés (et on ne se met pas de chocolat sur les doigts quand on les mange)

20171105_164315.jpg

  • A la place du chocolat fondu, mettre de la confiture ou de la crème de marron pour vos biscuits fourrés.

Vous avez de quoi tenir une semaine de goûters variés ! Vous trouverez d’autres idées de biscuits sur cette page.

J’espère que cet article vous inspirera et je vous dis à vendredi prochain !

 

Dernière minute : offrez un livre !

Bonjour à tous,

A maintenant 10 jours de Noël, je vous donne quelques idées de livre à offrir ou vous faire offrir. Ce sont des livres que j’ai lus et qui m’ont vraiment inspirée pour aller vers la simplicité.

Livre : Bien-être au naturel de Julien Kaibeck

9782213662121-T

Ces deux livres nous donnent des solutions qui sont adaptées à notre culture de la consommation. Le guide antitoxique est complet et touche à tous les domaines. Le livre de Julien Kaibeck concerne plutôt le domaine de la cosmétique.

 

Famille (presque) Zéro Déchet - Ze Guide

Zéro déchet par [Johnson, Béa]

Ces deux livres sur le zéro déchet nous montrent une autre manière de consommer. Je me souviens qu’au début quand je tombais sur des sujets « zéro déchet », je trouvais cela un peu barré, utopiste voire rétrograde. Et maintenant que je suis entrée dans cette démarche, je cherche à aller toujours plus loin et cela m’a amenée au minimalisme.

art simplicité306447-la-magie-du-rangement-marie-kondo-622x0-1

A ce sujet, je recommande ces deux livres. Ils sont très bien tous les deux, dans un style différent. Marie Kondo insiste plus sur la notion de plaisir et de ressenti. Pour Dominique Loreau, c’est une philosophie (elle a d’ailleurs écrit d’autres livres que j’ai appréciés)

 

Les-zenfants-zero-dechet

Pour les enfants, il y a « les Zenfants Presque Zéro Déchet ». Celui-là je ne l’ai pas lu mais je fais confiance aux auteurs car la version Famille est très bien.

 

 

En dernière minute, vous pouvez relire mon article du mois dernier : il y a des DIY que vous pouvez encore réaliser !

Je vous montre aussi les paquets cadeaux qu’on peut faire avec des chutes de magazine. Comme quoi, paquet cadeau ZD ne rime pas forcément avec paquet cadeau moche ! On peut même faire passer des messages 🙂

Je plaisante : la tête de mort est ici pour un fan de Métal !

Il n’y aura pas d’article les deux prochaines semaines : je vous souhaite de joyeuses fêtes et vous donne rendez-vous l’année prochaine !

 

Crémés pour l’hiver !

Bonjour à tous,

Avec le froid qui est arrivé, j’ai essayé quelques recettes pour protéger les lèvres et les mains. Je partage avec vous celle qui me convient le mieux.

IMG_0225.jpg

Il vous faut : du beurre de karité et une huile végétale. Par exemple, une huile alimentaire pour peaux sèches (vous trouverez des idées dans cet article). Personnellement, je prends de l’huile de coco.
Cela ne rajoute rien aux ingrédients de base que j’ai chez moi, car j’utilise du beurre de karité pour fabriquer mon déodorant et l’huile de coco pour dentifrice.

Récupérez un contenant propre que vous pourrez facilement transporter, dans votre sac à main par exemple. Évitez le plastique car nous allons faire chauffer.20171203_104838.jpg

Faites fondre le beurre de karité au bain marie dans votre contenant. Faites en sorte qu’il soit rempli au moins aux trois quarts. Ajoutez un peu d’huile. Pour un petit pot tel que celui-là, une demi cuiller à café suffit. Mélangez bien et faites solidifier au frigo.20171203_135731.jpg

Ensuite, il suffit d’appliquer la crème au doigt.
Sur les lèvres, je trouve même que cette crème a un léger effet gloss sympa. Oui oui le naturel permet ça aussi 🙂
Sur les mains, c’est forcément gras au moment où on l’applique mais je trouve que cette sensation s’estompe vite. On n’a pas l’impression de serrer une motte de beurre à chaque fois qu’on serre une main !
L’utilisation peut être étendue aux pieds, jambes, etc. Comme toujours, j’aime ce qui est multiusages.

Si vous êtes encore plus minimaliste que moi, vous pouvez utiliser du beurre de karité seul mais je trouve que le fait de chauffer et d’ajouter un peu d’huile facilite grandement l’application ensuite. En plus, vous pourrez adapter la quantité d’huile par rapport à la quantité de beurre de karité pour obtenir la consistance que vous voulez : plus la proportion d’huile est importante, moins la préparation est dure et plus elle est onctueuse.

A quelques jours de l’hiver, j’espère que cette recette vous plaira et vous accompagnera dans le froid.

Pour vendredi prochain, je vous prépare une sélection de livres à offrir pour Noël. Si vous cherchez encore des idées qui ne soient pas des livres, vous pouvez aller voir cet article.

Bonne semaine à tous !

Crèmes dessert à la vanille

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous propose une recette de crème dessert à la vanille. Il y a deux possibilités : la première avec une gousse de vanille et la deuxième avec du sucre vanillé.20170806_171628

Cas 1 : avec une gousse de vanille
Mélangez 70g de sucre en poudre avec 15g de fécule de maïs et les grains d’une gousse de vanille.

Cas 2 : avec du sucre vanillé
Mélangez 70g de sucre vanillé avec 15g de fécule de maïs. J’utilise, dans ce cas, mon sucre vanillé maison.

Pour le côté pratique, je vous précise que 15g de fécule de maïs correspondent à 2 cuillers à soupe bien remplies.

Ajoutez 50cl de lait lentement pour éviter les grumeaux.

Faites épaissir à feu doux dans une casserole en mélangeant souvent au fouet.

Ou alors : faites chauffer au micro-ondes par tranches d’une minute et demi, 3 ou 4 fois d’affilée en remuant au fouet entre deux.

Dans un cas comme dans l’autre, vous saurez que c’est terminé quand le mélange aura épaissi.

Laissez refroidir puis versez dans des pots à conserver au frigo. J’utilise un entonnoir et des petits pots de bébé ou de yaourtière, c’est très pratique.

Cette recette permet de changer du classique yaourt nature maison. Eh oui, ce n’est pas tous les jours drôle à la maison 🙂 Je vous rassure quand même, on s’autorise pour nos yaourts natures l’ajout de sucre, confiture, sucre de canne, sucre vanillé, crème de marron  ou miel. Et en plus, j’ai aussi une recette de crème au chocolat !

 Allez, finalement on s’en sort pas trop mal sans les desserts industriels ! 😉

Je vous souhaite une bonne semaine au naturel !